الداء البطني

La maladie cœliaque est une pathologie auto-immune déclenchée par le gluten- plus précisément la gliadine -, protéine présente dans le blé, l’orge le seigle et l’avoine. Elle touche deux fois plus les femmes que les hommes, et peut paraître à n’importe quel âge.
Chez les patients atteints, le contact avec le gluten induit une inflammation chronique qui par la suite entraînera une atrophie villositaire au niveau de l’intestin grêle, siège de l’absorption des micronutriments. Ce qui donnera en plus des signes digestifs tels la diarrhée, le ballonnement et des douleurs abdominales, des signes de carence tels une anémie, un retard de croissance, une asthénie ….
La maladie cœliaque ou l’intolérance au gluten est une affection généralement silencieuse qui peut évoluer des années sans être diagnostiquée, elle est suspectée devant un tableau de diarrhée chronique avec positivité des anticorps, mais le diagnostic ne peut être confirmé que par une biopsie du duodénum montant une atrophie villositaire.
Jusqu’à nos jours aucun traitement n’a pu montrer son efficacité, la prévention reste la clé avec un régime sans gluten strict à vie et une supplémentation pour restaurer les carences.
Si le régime alimentaire est bien respecté, la muqueuse intestinale se restaure en quelques mois et tout rentre dans l’ordre ; dans le cas contraire, le risque de dégénérescence avec apparition de lymphomes et cancers intestinaux est bien décrit.
En dernier, il faut bien différencier entre maladie cœliaque ou intolérance au gluten et l’allergie au gluten qui est une allergie alimentaire comme les autres et entraîne une réaction de l’organisme dans l’immédiat.

La rédaction

قراءة السابق

براز الرضيع

قراءة التالي

Recette sans gluten : le fondant au chocolat